Manger sain et durable :

Si c’était simple…

Pass­er à une ali­men­ta­tion MEILLEURE pour la san­té et la planète est plus com­pliqué que vous l’imag­iniez ? Vous êtes dans le brouil­lard ? C’est nor­mal !

Un dessin vaut mieux qu’un long dis­cours : notre approche 100% VISUELLE vous aide à y voir plus clair !

Améliorez votre com­préhen­sion des enjeux de la tran­si­tion ali­men­taire.

Inspirez-vous de cré-acteurs de solu­tions durables !

Gag­nez en CRÉATIVITÉ et trans­formez vos idées en ACTIONS con­crètes.

L’alimentation : un sujet complexe

Une place d’exception dans le cœur des français

 

Très ancré dans la cul­ture française, le repas porte des valeurs : de partage, de respect, de qual­ité, de ter­roir et de goût.

Les français sont les cham­pi­ons du monde du temps passé à table ! Et notre gas­tronomie fait par­tie du pat­ri­moine immatériel de l’humanité aux côtés des plus grands mon­u­ments de la planète !

En France, l’alimentation tient de toute évi­dence une place impor­tante.

Un système alimentaire partenaire d’une société à toute allure

 

Après guerre, le sys­tème agroal­i­men­taire a su mon­tr­er qu’il était capa­ble de pro­duire et de fournir de la nour­ri­t­ure en masse à une pop­u­la­tion de plus en plus nom­breuse. Il a su don­ner une réponse à une prob­lé­ma­tique hon­or­able qui était de nour­rir les pop­u­la­tions.

Aujourd’hui, alors qu’en France le manque de nour­ri­t­ure se con­jugue au passé, le lien de dépen­dance de la pop­u­la­tion envers l’agroalimentaire per­dure.

L’offre indus­trielle a évolué vers le tou­jours plus « pra­tique » et le plus « économique » en terme de temps et d’argent.

Elle répond d’ailleurs par­faite­ment à l’accéléra­tion des rythmes de vie actuels !

Grâce à cela, nous pas­sons moins de temps à cuisin­er et dépen­sons moins d’argent pour nous nour­rir.

Un système sans faille ?

 

C’est tout le con­traire !

Les liens entre le mangeur, le cul­ti­va­teur et la terre sont totale­ment rom­pus. Aujourd’hui il appa­raît « extrémiste » d’exprimer sa recon­nais­sance à la Terre pour ce qu’elle nous offre de bon pour nous nour­rir.

Nor­mal me direz-vous ? La Terre ne nous les a pas vrai­ment offert… nous les avons achetés ! Et au fil des scan­dales san­i­taires, notre méfi­ance, pour ceux à qui nous les achetons, est plus que gran­dis­sante.

Éti­que­tages opaques, pro­duits ultra-trans­for­més, pub­lic­ité et mar­ket­ing men­songer, obésité, iné­gal­ités, pol­lu­tion, perte de la bio­di­ver­sité, destruc­tions, déforesta­tion, change­ment cli­ma­tique, OGMnotre sys­tème ali­men­taire ” en a très lourd sur la patate ” !

Aujourd’hui, avec l’alimentation mod­erne, il vaut mieux se souhaiter « Bonne chance » que « bon appétit » Pierre Rab­hi

Notre démarche

Le dessin facilite :

  • l’expres­sion
  • la com­préhen­sion
  • et la créa­tiv­ité

Autant d’out­ils essen­tiels pour mieux appréhen­der les enjeux de notre ali­men­ta­tion, mieux com­pren­dre les actions des acteurs de la fil­ière et trou­ver des sujets com­muns pour recréer du lien.

Eco­food­ly illus­tre les actions : d’entrepreneurs, de restau­ra­teurs, d’entreprises du secteur ali­men­taire, de femmes, d’hommes qui, en quête de sens :

  • trou­vent des solu­tions alter­na­tives,
  • expliquent leur point de vue,
  • et vivent avec l’idée que l’on peut créer une INTELLIGENCE COLLECTIVE pour aller vers un sys­tème ali­men­taire plus respon­s­able et souten­able !

Petit colibri pour la transition alimentaire

 

« Douée pour le dessin et sen­si­ble à l’environnement, j’ai débuté mon par­cours pro­fes­sion­nel en tant qu’écode­sign­er. Saisie d’une pas­sion dévo­rante pour la cui­sine je me suis spé­cial­isée. Après un Bach­e­lor restau­ra­teur à l’école Fer­ran­di, je suis dev­enue cheffe de cui­sine pour des restau­rants engagés dans une démarche d’alimentation éco-respon­s­able et bio.

Eco­food­ly est un pro­jet à la croisée de ces deux pro­fes­sions : l’écodesign et la cui­sine. »

Alexan­dra Fes­sard, fon­da­trice d’E­co­food­ly